Mentions légales
__

Conformément à la loi nous vous invitons à prendre connaissance des présentes mentions légales.

La navigation et l’utilisation du site smartear.fr implique l’acceptation des conditions générales écrites ci-dessous.

Elles peuvent être modifiées ou complétées à tout moment sans obligation d’en informer explicitement l’utilisateur. Nous vous invitons donc à les consulter régulièrement.

Informations Légales

Les présentes mentions légales s’appliquent entre les utilisateurs et Azur Tech Concept SAS (ci-après « Azur Tech Concept – SmartEar »), société au capital de 82 068,50 € dont le siège social est au 6, rue Soutrane SCB Sophia Antipolis 06560 Valbonne enregistré au RCS 805 372 216. N° de TVA Intracommunautaire: FR 17805372216

Le directeur de la publication est Monsieur Cédrik SENECHAL, Président.

Pour nous contacter:

contact@smartear.fr

L’hébergement du site est confié à : 

OVH 2, rue Kellermann 59100 Roubaix

www.ovh.com

Propriété Intellectuelle

Le site est régi dans son intégralité par la législation française. Toutes les images, photographies, illustrations et design ainsi que les textes et commentaires reproduits sur le site de la société AZUR TECH CONCEPT sont protégés par le droit d’auteur, le droit des marques et le droit à l’image et ce pour le monde entier.

Le contenu diffusé sur ce site est la propriété pleine et entière de la société AZUR TECH CONCEPT. Le contenu ne peut donc pas être utilisé, modifié ou adapté sans l’accord écrit express de la société AZUR TECH CONCEPT. Toute utilisation non autorisée du site smartear.fr ou de son contenu pourra être considéré comme constitutive d’un plagiat et pourra être poursuivie conformément aux articles L. 335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle.

Tout lien, même tacitement autorisé, renvoyant vers le site SmartEar ou un de ses sites satellites, devra être retiré sur simple demande de la société SmartEar.

Les présentes conditions n’accordent pas à l’utilisateur les licences d’utilisation des marques, logos ou photographies de SmartEar.

La réutilisation, reproduction (totale ou partielle) ou extraction non autorisée est strictement interdite et engage la responsabilité de l’utilisateur.

Politique de cookies

Le Client autorise expressément la société TIPTOE à déposer sur le disque dur du client un fichier dit « cookie ». Ce « cookie » a pour but de faciliter la collecte de statistiques, la reconnaissance du client.

Un cookie ne nous permet pas de vous identifier nominativement. De manière générale, il enregistre des informations relatives à votre navigation sur notre site, que nous pourrons lire lors de vos visites ultérieures.

Ces données sont strictement destinées à un usage interne à AZUR TECH CONCEPT – SmartEar et ne sont pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous opposer à l’utilisation de cookie en paramétrant votre navigateur. 

Responsabilité

AZUR TECH CONCEPT- SmartEar s’engage à tout mettre en œuvre afin de faire en sorte que les informations présentes sur ce site soient à jour et exactes.

Toutefois en cas de force majeure, d’intrusion extérieure ou présence de virus informatique, AZUR TECH CONCEPT- SmartEar pourra interrompre le site. Il mettra tout en œuvre afin d’en avertir les utilisateurs. Dans cette éventualité la responsabilité de la société AZUR TECH CONCEPT ne pourrait être engagée. 

AZUR TECH CONCEPT se réserve le droit de modifier tout élément du site. La société pourra également décider de modifier les présentes conditions à tout moment.

Conditions Générales de Vente

AZUR TECH CONCEPT,  Société par actions simplifiée au capital de 82.068,50 euros  

6 Rue Soutrane – 06560 Valbonne RCS Grasse 805 372 216 

 

ARTICLE 1. CHAMP D’APPLICATION 

Les présentes conditions générales de vente (ci-après les « CGV ») constituent, conformément à l’article L 441-6 du Code de commerce, le socle unique de la relation commerciale entre les Parties. Elles ont pour objet de définir les conditions dans lesquelles  la société AZUR TECH CONCEPT, Société par actions simplifiée au capital de 82.068,50 euros dont le siège social est sis 6 Rue Soutrane – 06560 Valbonne, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Grasse sous le numéro 805 372 216, représentée par son Président, Monsieur Cédrik SENECHAL, dûment habilité aux fins des présentes, (ci-après le « Fournisseur » ou la « Partie ») fournit à ses clients acheteurs professionnels (ci-après les « Acheteurs » ou « l’Acheteur » ou la « Partie ») qui lui en font la demande, via le site internet du Fournisseur, par contact direct ou via un support papier, de l’ensemble des produits d’ameublement de son catalogue, ce dernier étant disponible sur son site internet ou directement dans ses locaux (ci-après les « Produits »). L’Acheteur a également la possibilité de compléter sa commande par des prestations proposées par le Fournisseur dans son catalogue (ci-après les « Prestations ») 

Elles s’appliquent sans restriction ni réserve à toutes les ventes conclues par le Fournisseur auprès des Acheteurs de même catégorie, quelles que soient les clauses pouvant figurer sur les documents de l’Acheteur, et notamment ses conditions générales d’achat. 

Conformément à la réglementation en vigueur, ces CGV sont systématiquement communiquées à tout Acheteur qui en fait la demande, pour lui permettre de passer commande auprès du Fournisseur. 

Elles sont également communiquées à tout distributeur (hors grossiste) préalablement à la conclusion d’une convention unique visées à l’article L 441-7 du Code de commerce, dans les délais légaux. 

Toute commande de Produits implique, de la part de l’Acheteur, l’acceptation des présentes CGV et des conditions générales d’utilisation du site internet du Fournisseur pour les commandes électroniques. 

Les renseignements figurant sur les catalogues, prospectus et tarifs du Fournisseur sont donnés à titre indicatif et sont révisables à tout moment. Le Fournisseur est en droit d’y apporter toutes modifications qui lui paraîtront utiles. 

Les présentes CGV demeureront en vigueur jusqu’à ce qu’une nouvelle version soit éditée par le Fournisseur et vienne remplacer le présent document. 

Les présentes CGV sont communiquées sans délai à tout Acheteur qui en fait la demande. 

Conformément à la réglementation en vigueur, le Fournisseur se réserve le droit de déroger à certaines clauses des présentes CGV, en fonction des négociations menées avec l’Acheteur, par l’établissement de conditions de vente particulières qui seront formalisées au sein de la Confirmation de Commande adressée par le Fournisseur à l’Acheteur, tel que ce terme est défini à l’article 2.1 ci-après. 

ARTICLE 2. COMMANDES – TARIFS 

2.1. Formation du contrat 

Le Fournisseur dispose de différents moyens de commande (y compris d’acceptation et de confirmation), notamment électroniques permettant à l’Acheteur de commander les Produits dans les meilleures conditions de commodité et de rapidité. 

Toutefois, seules les commandes passées par écrit seront valablement prises en compte par le Fournisseur et constitueront un bon de commande (ci-après le « Bon de Commande »). Ainsi, lorsque les commandes sont effectuées de manière orale, l’Acheteur doit impérativement les confirmer par écrit (e-mail, fax, courrier ou bon de commande papier). 

La prise en compte de la commande et l’acceptation de celle-ci sont confirmées par l’envoi d’un email. Les données enregistrées dans le système informatique du Fournisseur constituent la preuve de l’ensemble des transactions conclues avec l’Acheteur. 

Dès lors, les ventes ne sont parfaites qu’après acceptation expresse et par écrit de la commande de l’Acheteur, par le Fournisseur, qui s’assurera notamment, de la disponibilité des Produits demandés, matérialisée par l’envoi d’une confirmation de commande (ci-après la « Confirmation de Commande »). 

La vente ne sera considérée comme définitive qu’après envoi à l’Acheteur de la confirmation de l’acceptation de la commande adressée par e-mail par le Vendeur (ci-après la « Confirmation de Commande »), et après encaissement par celui-ci de l’intégralité du prix OU après encaissement par celui-ci de l’intégralité de l’acompte dû. 

Lorsqu’elles ne sont pas passées par internet, les commandes doivent être confirmées par écrit par l’Acheteur en renvoyant au Fournisseur la Confirmation de Commande dûment signée et les CGV paraphées et signées. 

Les Produits sont fournis aux tarifs mentionnés au barème du Fournisseur, et, le cas échéant, dans la Confirmation de Commande adressée à l’Acheteur. Ces tarifs sont fermes et non révisables pendant leur période de validité. 

2.2. Modifications de la commande 

Les éventuelles modifications demandées par l’Acheteur ne pourront être prises en compte, dans la limite des possibilités du Fournisseur et à sa seule discrétion, que si elles sont notifiées par écrit soixante-douze (72) heures après au maximum après l’envoi par ce dernier du Bon de Commande au Fournisseur, après signature par l’Acheteur d’une nouvelle Confirmation de Commande spécifique et ajustement éventuel du prix. 

2.3. Acompte 

En cas d’annulation de la commande par l’Acheteur après son acceptation par le Fournisseur, pour quelque raison que ce soit hormis la force majeure, l’acompte versé par l’Acheteur à la commande, tel que défini à l’article « Livraisons » des présentes CGV sera de plein droit acquis au Fournisseur et ne pourra donner lieu à un quelconque remboursement. 

2.4. Prix 

Les Produits sont fournis aux tarifs du Fournisseur en vigueur au jour de la passation de la commande, et, le cas échéant, dans la Confirmation de Commande adressée à l’Acquéreur. Ces tarifs sont fermes et non révisables pendant leur période de validité, telle qu’indiquée le Fournisseur. 

Ces prix sont nets et HT, départ usine et emballage compris. Ils comprennent le transport ainsi que les frais de douane éventuels et les assurances. 

Des conditions tarifaires particulières peuvent être pratiquées en fonction des spécificités demandées par l’Acheteur concernant, notamment, les modalités et délais de livraison, ou les délais et conditions de règlement. L’ensemble de ces conditions particulières sera alors adressé à l’Acheteur par le Fournisseur dans le cadre de sa Confirmation de Commande, ou fait l’objet d’un accord spécifique écrit entre le Fournisseur et l’Acheteur (ci-après « l’Accord spécifique »). 

 

ARTICLE 3. CONDITIONS DE PAIEMENT 

3.1. Modalités de paiement 

Sauf disposition contraire contenu dans la Confirmation de Commande ou dans tout Accord spécifique : – Un acompte correspondant à trente pourcent (30%) du prix total d’acquisition des Produits et des Prestations est exigé lors de la passation de la commande. – Le solde du prix est payable au comptant, au jour de la remise ou de la livraison des Produits, ou de la réalisation des Prestations, dans les conditions définies à l’article « Livraisons » ci-après. 

Le Fournisseur ne sera pas tenu de procéder à la livraison des Produits ou à la réalisation des Prestations commandés par l’Acheteur si celui-ci ne lui en paye pas le prix dans les conditions et selon les modalités ci-dessus indiquées. 

Les modes de paiement suivants peuvent être utilisés :  – Par cartes bancaires : Visa, MasterCard, American Express, autres cartes bleues – Par chèque bancaire. En cas de paiement par chèque bancaire, celui-ci doit être émis par une banque domiciliée en France métropolitaine ou à Monaco. La mise à l’encaissement du chèque est réalisée immédiatement. – Par virement : sur le compte bancaire du Fournisseur dont les coordonnées figurent sur la Confirmation de Commande – Par espèces. 

Les paiements effectués par l’Acheteur ne seront considérés comme définitifs qu’après encaissement effectif des sommes dues par le Fournisseur. 

3.2. Retard de paiement 

En cas de retard de paiement et de versement des sommes dues par l’Acheteur au-delà du délai ci-dessus fixé, et après la date de paiement figurant sur la facture adressée à celui-ci, des pénalités de retard calculées au taux appliqué par la BCE à son opération de financement la plus récente majorée de dix points de pourcentage seront automatiquement et de plein droit acquises au Fournisseur, sans formalité aucune ni mise en demeure préalable. 

 Le retard de paiement entraînera l’exigibilité immédiate de la totalité des sommes dues, sans préjudice de toute autre action que le Fournisseur serait en droit d’intenter, à ce titre, à l’encontre de l’Acheteur. En cas de non-respect des conditions de paiement figurant ci-dessus, le Fournisseur se réserve en outre le droit de suspendre ou d’annuler la livraison des commandes en cours de la part de l’Acheteur, de suspendre l’exécution de ses obligations et/ou de diminuer ou d’annuler les éventuelles remises accordées à ce dernier. 

Sauf accord exprès, préalable et écrit du Fournisseur, et à condition que les créances et dettes réciproques soient certaines, liquides et exigibles aucune compensation ne pourra être valablement effectuée entre d’éventuelles pénalités pour retard dans la livraison ou non-conformité des Produits commandés par l’Acheteur d’une part, et les sommes dues, par ce dernier, au Fournisseur, au titre de l’achat desdits Produits, d’autre part. 

Enfin, une indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement, d’un montant de 40 euros sera due, de plein droit et sans notification préalable par l’Acheteur en cas de retard de paiement. Le Fournisseur se réserve le droit de demander à l’Acheteur une indemnisation complémentaire si les frais de recouvrement effectivement engagés dépassaient ce montant, sur présentation des justificatifs.

3.3. Validité et révision des prix  

Les prix indiqués par le Fournisseur dans la Confirmation de Commande resteront valables du jour de sa signature par l’Acheteur et pendant une durée maximale de quatre-vingt-dix (90) jours calendaires. Ces prix sont fermes et non révisables pendant leur période de validité, telle qu’indiquée par le Fournisseur. 

Il pourra, entre chaque commande et à sa seule discrétion, modifier les prix des Produits et des Prestations afin de tenir compte de l’évolution des cours des matières premières nécessaires à la fabrication des Produits, de l’évolution des tarifs de ses fournisseurs, de la concurrence ou du coût de fabrication des Produits. 

3.4. Réserve de propriété 

Le Fournisseur se réserve, jusqu’au complet paiement du prix par l’Acheteur, un droit de propriété sur les Produits vendus, lui permettant de reprendre possession desdits Produits. Tout acompte versé par l’Acheteur restera acquis au Fournisseur à titre d’indemnisation forfaitaire, sans préjudice de toutes autres actions qu’il serait en droit d’intenter de ce fait à l’encontre de l’Acheteur. 

En revanche, le risque de perte et de détérioration sera transféré à l’Acheteur dès la livraison des Produits commandés. 

L’Acheteur s’oblige, en conséquence, à faire assurer, à ses frais, les Produits commandés, au profit du Fournisseur, par une assurance ad hoc, jusqu’au complet transfert de propriété et à en justifier à ce dernier lors de la livraison. A défaut, le Fournisseur serait en droit de retarder la livraison jusqu’à la présentation de ce justificatif. 

3.5. Absence d’escompte 

Aucun escompte ne sera pratiqué par le Fournisseur pour paiement avant la date figurant sur la facture dans un délai inférieur à celui mentionné aux présentes CGV. 

3.6. Remises et ristournes 

L’Acheteur pourra bénéficier de remises ou ristournes figurant aux tarifs du Fournisseur, en fonction des quantités acquises ou livrées par le Fournisseur en une seule fois et un seul lieu, ou de la régularité de ses commandes. 

 

ARTICLE 4. LIVRAISON 

4.1. Délais 

Les délais de livraison prévisionnels seront précisés par le Fournisseur dans la Confirmation de Commande en fonction de la disponibilité et/ou du délai de fabrication des Produits, de la disponibilité du Fournisseur, de la période et des quantités commandées par l’Acheteur.  D’une manière générale et à titre purement indicatif, les Produits acquis par l’Acheteur sont généralement : – Disponibles dans un délai compris entre cinq (5) et soixante (60) jours ouvrés, en fonction des Produits commandés, à compter de la réception par le Fournisseur de la Confirmation de Commande correspondante dûment signée et accompagnée du montant de l’acompte exigible à cette date ; – Livrés dans un délai compris entre huit (8) et douze (12) jours suite à leur réception par le Fournisseur. 

Ces délais ne constituent pas un délai de rigueur et le Fournisseur ne pourra voir sa responsabilité engagée à l’égard de l’Acheteur en cas de retard de livraison n’excédant pas quatre-vingt-dix (90) jours ouvrables (ci-après la « Période de tolérance ») à compter de la réception par ce dernier de la Confirmation de Commande correspondante dûment signée et accompagnée du montant de l’acompte exigible à cette date. 

Tout événement, susceptible d’avoir une influence sur la livraison de la commande, sera immédiatement porté à la connaissance de l’Acheteur par le Fournisseur. Ce dernier notifiera immédiatement cet événement à l’Acheteur, conformément à la procédure de notifications définie aux présentes. La notification fera état, dans la mesure du possible, de la durée probable de l’évènement et de ses conséquences sur les délais de livraison. 

En cas de retard supérieur à la Période de tolérance, le Fournisseur s’engage à verser à l’Acheteur une indemnité de retard, une fois la Période de tolérance écoulée, égale à cinq POURCENT (5%) du prix de la Commande par semaine de retard supplémentaire.  

En tout état de cause, le montant des pénalités de retard pour une commande donnée est expressément plafonné à cinq pourcent (5%) du montant total H.T. de la commande. Les pénalités encourues par le Fournisseur au titre des présentes constituent la seule conséquence du non-respect par ce dernier des délais de livraison et exclut tout autre droit de recours exercé par l’Acheteur. Ce dernier ne pourra donc prétendre à d’autres droits que ceux fixés au présent article, sauf faute lourde ou négligence grave du Fournisseur. 

En tout état de cause, la responsabilité du Fournisseur ne pourra en aucun cas être engagée et aucune pénalité ne sera due en cas de retard ou de suspension de la livraison imputable à l’Acheteur ou en cas de force majeure, fait d’un tiers ou cas fortuit. 

4.2. Lieu 

En fonction de ce qui aura été convenu dans la Confirmation de Commande, la livraison des Produits sera effectuée : – Au lieu de livraison indiqué par l’Acheteur dans la Confirmation de Commande par la remise directe des Produits à l’Acheteur ; ou – Par avis de mise à disposition par la délivrance dans les locaux du Fournisseur, à un expéditeur ou transporteur, les Produits voyageant aux risques et périls de l’Acheteur. Sauf stipulation contraire contenue dans la Confirmation de Commande, les frais d’emballage et de transport (y compris assurance), qui demeurent intégralement à la charge de l’Acheteur, sont inclus dans les factures émises par le Fournisseur. 

La délivrance et la remise des Produits pourront avoir lieu en tout autre lieu désigné par l’Acheteur, sous réserve du respect d’un préavis d’au minimum trente (30) jours ouvrés avant la date prévue de délivrance et remise des Produits communiquée par le Fournisseur, aux frais exclusifs de l’Acheteur. 

De même, en cas de demandes particulières de l’Acheteur concernant les conditions d’emballage ou de transport des Produits commandés, dûment acceptées par écrit par le Fournisseur, les coûts y liés feront l’objet d’une facturation spécifique complémentaire. 

 

ARTICLE 5. RECEPTION 

L’Acheteur, ou tout tiers qu’il aura mandaté pour ce faire, est tenu de vérifier l’état apparent des Produits lors de leur remise ou de leur livraison. S’il constate que les colis contenant les Produits remis ou que les Produits eux-mêmes ont été endommagés, l’Acheteur ou le tiers désigné aura le droit de refuser les Produits se trouvant dans lesdits colis. Il le notifiera immédiatement au Fournisseur et lui confirmera son refus par écrit dans les soixante-douze (72) heures suivant la remise ou la livraison des Produits.  

Il est précisé que la réception définitive des Produits ne pourra avoir lieu qu’à l’ouverture des colis, étant entendu que cette date peut être ultérieure à la date d’arrivée des colis sur le site de remise ou de livraison indiqué dans la Confirmation de Commande, sans excéder un délai de soixante-douze (72) heures à compter de cette date (ci-après le « Délai de réclamation »).  

Dans ce cadre, l’Acheteur, qui est professionnel du secteur, devra s’assurer, en réalisant un examen minutieux et approfondi des Produits, que les Produits : – sont conformes (nature, quantité et qualité) à la commande,  – fonctionnent correctement, – respectent les critères et/ou performances annoncés par le Fournisseur, ainsi que les prescriptions des présentes CGV. 

A défaut de réclamation dûment formulée par l’Acheteur dans ce Délai de réclamation, les Produits seront réputés définitivement réceptionnés par le Client et la réception définitive des Produits prononcée. 

Aucune réclamation ne pourra être valablement acceptée en cas de non-respect de ces formalités par l’Acheteur. 

Le Fournisseur remplacera ou réparera dans les plus brefs délais et à ses frais, les Produits remise ou livrés dont le défaut de conformité aura été dûment prouvé par l’Acheteur, notamment par la production de photographies et descriptions détaillées des défauts rencontrés. 

Par exception à ce qui précède, en cas de non-conformité portant sur des points mineurs, l’Acheteur pourra procéder à la réception des Produits avec réserves. Par point mineur, on entend les éléments qui n’altèrent pas le fonctionnement des Produits livrés, ou qui l’altèreront temporairement (livraison d’un élément manquant dans un très bref délai). 

En l’absence de réserve émise dans ce délai, les Produits ne pourront plus faire l’objet de la procédure de réclamation, telle que décrite ci-dessus, et seront alors considérés acceptés sans réserve par l’Acheteur et réputés conformes en quantité et qualité à la commande. 

Dans tous les cas, une fois la réception des Produits effectuée par l’Acheteur le solde du prix des Produits deviendra immédiatement exigible par le Fournisseur, conformément à l’article 3.1 ci-avant. 

 

ARTICLE 6. TRANSFERT DE PROPRIETE – TRANSFERT DES RISQUES 

6.1. Transfert de propriété

Le transfert de propriété des Produits, au profit de l’Acheteur, ne sera réalisé qu’après complet paiement du prix par ce dernier, et ce quelle que soit la date de livraison desdits Produits. 

6.2. Transfert des risques 

Le transfert à l’Acheteur des risques de perte et de détérioration des Produits sera réalisé dès livraison et réception desdits Produits, indépendamment du transfert de propriété, et ce quelle que soit la date de la commande et du paiement de celle-ci. 

Lorsque l’Acheteur fait appel à un transporteur pour effectuer la livraison des Produits entre les locaux du Fournisseur et le lieu de son choix, il reconnaît que c’est au transporteur qu’il appartient d’effectuer la livraison, le Fournisseur étant réputé avoir rempli son obligation de délivrance dès lors qu’il a remis les Produits commandés au transporteur qui les a acceptées sans réserve. L’Acheteur ne dispose donc d’aucun recours en garantie contre le Fournisseur en cas de défaut de livraison des Produits commandés ni des dommages survenus en cours de transport ou de déchargement. 

 

ARTICLE 7. PRESTATIONS  

En complément de l’achat de Produits, l’Acheteur a également la possibilité de demander au Fournisseur la réalisation de Prestations.  

Le prix, les conditions de réalisation ainsi que le planning applicable à la réalisation de ces Prestations seront indiqués soit : – Dans la confirmation de Commande, si leur commande est concomitante avec celle des Produits ; – Dans le cas contraire, ils le seront dans un devis estimatif réalisé par le Fournisseur. Si le principe de l’estimation est accepté par l’Acheteur, le Fournisseur procédera à une étude de faisabilité puis lui transmettra un devis définitif et le cas échéant un planning de réalisation. Dans tous les cas, les prestations feront ensuite l’objet d’une facturation spécifique adressée à l’Acheteur payable dans les conditions et modalités indiquées aux présentes CGV et au devis. 

Les Prestations demandées par l’Acheteur seront fournies dans le délai et selon les conditions indiqués dans les présentes CGV et la Confirmation de Commande ou dans le devis le cas échéant. 

Ce délai ne constitue pas un délai de rigueur et le Fournisseur ne pourra voir sa responsabilité engagée à l’égard de l’Acheteur en cas de retard dans la fourniture des Prestations n’excédant pas 30 jours. En cas de retard supérieur à 30 jours, l’Acheteur pourra demander la résolution de la vente. Les acomptes déjà versés lui seront alors restitués par le Fournisseur. 

La responsabilité du Fournisseur ne pourra en aucun cas être engagée en cas de retard ou de suspension de la fourniture de la Prestation imputable à l’Acheteur ou en cas de force majeure.  

Les Prestations seront fournies à au lieu indiqué par l’Acheteur dans la Confirmation de Commande ou dans le devis le cas échéant. 

La fourniture des Prestations pourra avoir lieu en tout autre lieu désigné par l’Acheteur, sous réserve d’un préavis de trente (30) jours ouvrés, aux frais exclusifs de ce dernier. 

De même, en cas de demande particulière de l’Acheteur concernant les conditions de fourniture des Prestations, dûment acceptées par écrit par le Fournisseur, les coûts y liés feront l’objet d’une facturation spécifique complémentaire, sur devis préalablement accepté par l’Acheteur. 

A défaut de réserves ou réclamations expressément émises par l’Acheteur lors de la réception des Prestations, celles-ci seront réputées conformes à la commande, en quantité et qualité.  

L’Acheteur disposera d’un délai de soixante-douze (72) heures à compter de la fourniture des Prestations pour émettre, par écrit, de telles réserves ou réclamations, avec tous les justificatifs y afférents, auprès du Fournisseur. 

Aucune réclamation ne pourra être valablement acceptée en cas de non-respect de ces formalités et délais par l’Acheteur. 

Le Fournisseur remboursera l’Acheteur ou rectifiera la Prestation (dans la mesure du possible) dans les plus brefs délais et à ses frais, selon les modalités adéquates et agréées par l’Acheteur, les Prestations dont le défaut de conformité aura été dûment prouvé par l’Acheteur. 

En cas de demande particulière de l’Acheteur concernant les conditions de fourniture des Prestations, dûment acceptées par écrit par le Fournisseur, les coûts y liés feront l’objet d’une facturation spécifique complémentaire, sur devis préalablement accepté par l’Acheteur. 

 

ARTICLE 8. GARANTIE 

Les Produits livrés et les Prestations réalisées par le Fournisseur bénéficient d’une garantie contractuelle d’une durée de deux (2) an, à compter de la date de livraison ou de réalisation, couvrant la non-conformité des Produits ou des Prestations à la Confirmation de Commande et tout vice caché, provenant d’un défaut de matière, de conception ou de fabrication affectant les Produits livrés et les rendant impropres à l’utilisation. 

La garantie forme un tout indissociable avec le Produit vendu ou la Prestation réalisée par le Fournisseur. Le Produit ne peut être vendu ou revendu altéré, transformé ou modifié. 

Cette garantie est limitée au remplacement ou au remboursement des Produits non conformes ou affectés d’un vice, ou à la reprise ou au remboursement des Prestations non conformes. 

Toute garantie est exclue en cas de mauvaise utilisation, négligence ou défaut d’entretien de la part de l’Acheteur, comme en cas d’usure normale du Produit ou de force majeure. 

Afin de faire valoir ses droits, l’Acheteur devra, sous peine de déchéance de toute action s’y rapportant, informer le Fournisseur, par écrit, de l’existence des vices ou de la non-conformité dans un délai maximum de quinze (15) jours ouvrés à compter de leur découverte. 

Le Fournisseur remplacera ou fera réparer les Produits ou pièces sous garantie jugés défectueux. Dans l’hypothèse où l’Acheteur a également commandé une Prestation de pose des Produits, dans les conditions prévues à l’article 7, cette garantie couvre également les frais de main d’œuvre. 

En tout état de cause, au cas où la responsabilité du Fournisseur serait retenue dans la cadre de sa réalisation d’une Prestation, la garantie de ce dernier serait limitée au montant HT payé par l’Acheteur pour la fourniture des Prestations. 

Le remplacement ou la réparation des Produits ou pièces défectueux ainsi que la reprise des Prestations n’aura pas pour effet de prolonger la durée de la garantie ci-dessus fixée. 

La garantie enfin, ne peut intervenir si les Produits ont fait l’objet d’un usage anormal ou non conforme à leur destination, ou ont été employés dans des conditions différentes de celles pour lesquelles ils ont été fabriqués, en particulier en cas de non-respect des conditions prescrites dans la notice d’utilisation ou dans tout autre document mis à la disposition de l’Acheteur par le Fournisseur. 

Elle ne s’applique pas non plus au cas de détérioration ou d’accident provenant de choc, chute, négligence, défaut de surveillance, d’installation ou d’entretien, ou bien en cas de transformation du Produit. 

Enfin, toute garantie est exclue en cas d’entreposage du Produit dans des conditions non conformes aux recommandations du Fournisseur en termes d’humidité ou de températures. A ce titre l’Acheteur reconnait que les Produits vendus par le Fournisseur doivent être stockés de manière à ne pas être exposés à des dégâts des eaux, écarts de température, carburant ou toute autre substance ou condition susceptibles de les endommager. 

 

ARTICLE 9. RESPONSABILITE 

9.1. Généralités 

La responsabilité du Fournisseur à l’égard de l’Acheteur ne pourra être recherchée qu’en cas de manquement contractuel prouvé commis dans ou à l’occasion de l’exécution des prestations mises à sa charge au titre des présentes.  

Il ne pourra être tenue responsable des dommages indirects, des pertes financières ou des pertes d’exploitation subis par l’Acheteur ou par ses clients de ce fait. En conséquence, l’Acheteur renoncent à recours à l’encontre du Fournisseur et contre ses assureurs au-delà de ces limites, tant en nature que sur les montants, et s’engagent à faire renoncer à recours ses propres assureurs au-delà des mêmes limites. 

Si toutefois la responsabilité du Fournisseur était retenue devant les tribunaux, l’Acheteur ne pourrait prétendre à d’autres indemnités et dommages et intérêts ou règlement quelconque, toutes causes confondues, qu’au montant des Produits ou des Prestations achetés au cours des douze (12) derniers mois précédent le dommage. 

A moins qu’il n’en soit autrement stipulé aux présentes, l’Acheteur ne pourra formuler une réclamation à l’encontre de l’autre Partie après une période de douze (12) mois suivant la découverte de l’événement (ou des événements) ayant provoqué l’éventuelle responsabilité.  

9.2. Limites 

De manière générale, l’Acheteur reconnaît que la responsabilité du Fournisseur ne pourra être retenue et qu’il sera le seul responsable dans toutes les hypothèses d’utilisation des Produits d’une manière non conforme aux règles et usages applicables à ce secteur d’activité et/ou à toutes recommandations faites par le Fournisseur, notamment au sein de la documentation qu’il fournit à l’Acheteur.  

En particulier, le Fournisseur ne pourra voir sa responsabilité engagée dans les cas suivants, sans que cette liste ne soit ni limitative ni exhaustive : – Modification du Produit ou de la Prestation du fait de l’Acheteur et/ou de tout tiers ; – Utilisation différente, erronée ou contraire du Produit par l’Acheteur ou tout tiers par rapport à la destination indiquée par le Fournisseur ; – Dégradation du Produit consécutive à un stockage par l’Acheteur ou par tout tiers, dans des conditions inadaptée et/ou non conformes aux recommandations du Fournisseur ; – Modification et/ou dégradation du mode de conditionnement du Produit par l’Acheteur ou tout tiers ; – Manipulation ou installation inappropriée, impropre et/ou dangereuse du Produit par l’Acheteur et/ou par tout tiers compte tenu des recommandations faites par le Fournisseur ; 

De même, le Fournisseur s’engage à accomplir toutes les diligences nécessaires pour s’assurer que ses fournisseurs seront à même de lui permettre d’honorer les commandes. Néanmoins dans l’hypothèse où, en raison d’une situation de pénurie massive et non-prévisible affectant un ou plusieurs de ses fournisseurs, le Fournisseur ne pouvait assumer l’ensemble des commandes qui lui ont été adressées, sa responsabilité contractuelle ne pourra être retenue. Dans une telle situation, le Fournisseur s’engage à immédiatement en avertir l’Acheteur et à traiter les commandes en fonction de leur ordre d’arrivée, dans la mesure de ses capacités et de ses disponibilités. 

 

ARTICLE 10. CONFIDENTIALITE – NON DIVULGATION 

Sont considérées comme confidentielles toutes informations, données, documents de toute nature communiqués par l’une des Parties à l’autre pour les besoins du contrat, par oral, écrit ou par voie électronique et incluant, sans restriction, tout concept, stratégie industrielle, plan marketing, compte-rendu de réunion, mémorandum, analyse, maquette, dessin, prototype, échantillon, modèle, amélioration, perfectionnement, développement, méthodologie, marque de fabrique, logiciel, progiciel, savoir-faire, que ces informations soient ou non protégeables au titre de la propriété intellectuelle et industrielle. 

Les informations n’étant pas spécifiquement désignées comme étant confidentielles sont traitées comme telles lorsqu’on peut raisonnablement estimer qu’elles fournissent à un tiers un avantage financier ou concurrentiel ou lorsque leur révélation peut constituer un préjudice financier pour l’une ou l’autre des Parties présentes. Aucune des Parties n’est responsable des actes illégaux de tiers ou tous autres actes indépendants de sa volonté pouvant entraîner des violations de l’obligation de confidentialité. 

Cependant, l’obligation de confidentialité ne s’applique pas aux informations : 

(i) qui étaient connues de l’une des Parties, sans obligation du secret, avant leur transmission par l’autre Partie ;  (ii) qui sont obtenues de tiers par l’une des Parties, de manière légitime ;  (iii) qui sont développées indépendamment par l’une des Parties ;  (iv) qui sont ou deviennent publiquement disponibles, sans qu’il y ait violation des engagements pris par chacune des Parties au titre du contrat. (v) sont révélées de manière raisonnable aux employés, fournisseurs ou autres, pour la réalisation de ce contrat ; (vi) sont révélées de manière raisonnable à des conseillers professionnels ;  (vii) doivent être révélées par la loi ou une autorité compétente. 

Les Parties feront signer aux sociétés prestataires extérieures éventuellement affectées à la réalisation de leurs obligations, un engagement de confidentialité garantissant l’application du présent article. Chacune des Parties pourra demander à l’autre communication d’une copie de ces engagements. 

Les Parties s’engagent à obtenir des accords de confidentialité, concernant les informations confidentielles définies précédemment, de la part des membres du personnel qui auraient connaissance ou qui pourraient avoir connaissance dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions ou par tout autre moyen. 

Les stipulations du présent article resteront en vigueur pendant les CINQ (5) années qui suivront la fin de toute relation commerciale entre les Parties. 

 

ARTICLE 11. CESSION – TRANSMISSIBILITE 

Chacune des deux Parties s’interdit de céder à un tiers à quelque titre, pour quelque cause et sous quelque forme que ce soit, le contrat ou l’un quelconque des droits et/ou obligations de celui-ci, sans avoir préalablement informé l’autre Partie par écrit et recueilli son consentement exprès. 

Cependant, il est d’ores et déjà accepté entre les Parties que le Fournisseur pourra, sous réserve d’en avoir informé préalablement l’Acheteur, transférer ses droits et obligations résultant du présent contrat, notamment à l’une de ses filiales contrôlée ou société mère la contrôlant.  

 

ARTICLE 12. NOTIFICATIONS 

Sauf dans les cas où une stipulation du présent contrat en dispose autrement, il résulte d’un accord exprès entre les Parties que les échanges entre elles pourront intervenir par tous moyens, notamment par messagerie électronique aux adresses e-mail mentionnées dans leurs correspondances, factures et/ou bons de commandes, ou dans tout autre document. 

Les Parties conviennent que l’impression papier d’un courriel permet de prouver valablement la teneur des échanges. 

Les Parties mettent en œuvre toutes les mesures de sécurité permettant de garantir la disponibilité, l’intégrité et la confidentialité des fichiers e-mail adressés par l’internet.   

Elles mettent en œuvre, parallèlement, toutes les mesures utiles, tels que pare feu et antivirus régulièrement mis à jour et correctement paramétrés, pour se protéger de la manière la plus efficace possible contre les intrusions, attaques et propagation des virus afin de garantir la disponibilité, l’intégrité et la confidentialité des fichiers e-mail reçus. 

Les Parties sauvegarderont par la manière la plus appropriée et la plus sûre possible l’intégralité des messages transmis relatifs à l’objet du présent contrat. 

 

ARTICLE 13. IMPREVISION 

Les présentes CGV excluent expressément le régime légal de l’imprévision prévu à l’article 1195 du Code civil pour toutes les opérations de vente de Produits du Fournisseur à l’Acheteur. Le Fournisseur et l’Acheteur renoncent donc chacun à se prévaloir des dispositions de l’article 1195 du Code civil et du régime de l’imprévision qui y est prévu, s’engageant à assumer ses obligations même si l’équilibre contractuel se trouve bouleversé par des circonstances qui étaient imprévisibles lors de la conclusion de la vente, quand bien même leur exécution s’avèrerait excessivement onéreuse et à en supporter toutes les conséquences économiques et financières. 

 

ARTICLE 14. EXECUTION FORCEE EN NATURE 

En cas de manquement de l’une ou l’autre des Parties à ses obligations, la Partie victime de la défaillance dispose du droit de requérir l’exécution forcée en nature des obligations découlant des présentes. Par dérogation aux dispositions de l’article 1221 du Code civil, le créancier de l’obligation pourra poursuivre cette exécution forcée après un délai de dix (10) jours suivant l’envoi d’une simple mise en demeure, adressée au débiteur de l’obligation par courrier recommandé avec avis de réception demeurée infructueuse, quelles qu’en soient les circonstances et quand bien même il existerait une disproportion manifeste entre son coût pour le débiteur, de bonne foi, et son intérêt pour le créancier. 

Par dérogation expresse aux dispositions de l’article 1222 du Code civil, en cas de manquement de l’une ou l’autre des Parties à ses obligations, la Partie victime de la défaillance ne pourra, faire exécuter lui-même l’obligation par un tiers, aux frais de la Partie défaillante. Le créancier de l’obligation pourra toutefois demander en justice que la Partie défaillante avance les sommes nécessaires à cette exécution. 

La Partie victime de la défaillance pourra, en cas d’inexécution de l’une quelconque des obligations incombant à l’autre Partie, demander la résolution du contrat selon les modalités définies à l’article « Résolution du contrat ». 

 

ARTICLE 15. EXCEPTION D’INEXECUTION 

Il est rappelé qu’en application de l’article 1219 du Code civil, chaque Partie pourra refuser d’exécuter son obligation, alors même que celle-ci est exigible, si l’autre Partie n’exécute pas la sienne et si cette inexécution est suffisamment grave, c’est-à-dire, susceptible de remettre en cause la poursuite du contrat ou de bouleverser fondamentalement son équilibre économique. La suspension d’exécution prendra effet immédiatement, à réception par la Partie défaillante de la notification de manquement qui lui aura été adressée à cet effet par la Partie victime de la défaillance indiquant l’intention de faire application de l’exception d’inexécution tant que la Partie défaillante n’aura pas remédié au manquement constaté, signifiée par lettre recommandée avec demande d’avis de réception ou sur tout autre support durable écrit permettant de ménager une preuve de l’envoi. 

Cette exception d’inexécution pourra également être utilisée à titre préventif, conformément aux dispositions de l’article 1220 du Code civil, s’il est manifeste que l’une des Parties n’exécutera pas à l’échéance les obligations qui lui incombent et que les conséquences de cette inexécution sont suffisamment graves pour la Partie victime de la défaillance. 

Cette faculté est utilisée aux risques et périls de la Partie qui en prend l’initiative. 

La suspension d’exécution prendra effet immédiatement, à réception par la Partie présumée défaillante de la notification de l’intention de faire application de l’exception d’inexécution préventive jusqu’à ce que la Partie présumée défaillante exécute l’obligation pour laquelle un manquement à venir est manifeste, signifiée par lettre recommandée avec demande d’avis de réception ou sur tout autre support durable écrit permettant de ménager une preuve de l’envoi. 

 

ARTICLE 16. FORCE MAJEURE 

Les Parties ne pourront être tenus pour responsables si la non-exécution ou le retard dans l’exécution de l’une quelconque de leurs obligations, telles que décrites dans les présentes découle d’un cas de force majeure, au sens de l’article 1218 du Code civil et de la jurisprudence des juridictions françaises. La Partie constatant l’événement devra sans délai informer l’autre partie de son impossibilité à exécuter sa prestation et s’en justifier auprès de celle-ci. La suspension des obligations ne pourra en aucun cas être une cause de responsabilité pour non-exécution de l’obligation en cause, ni induire le versement de dommages et intérêts ou pénalités de retard. 

L’exécution de l’obligation est suspendue pendant toute la durée de la force majeure si elle est temporaire et ne dépasse pas une durée de trente (30) jours. Par conséquent, dès la disparition de la cause de la suspension de leurs obligations réciproques, les Parties feront tous leurs efforts pour reprendre le plus rapidement possible l’exécution normale de leurs obligations contractuelles. A cet effet, la Partie empêchée avertira l’autre de la reprise de son obligation par lettre recommandée avec demande d’avis de réception ou tout acte extrajudiciaire. Si l’empêchement est définitif ou dépasse une durée de trente (30) jour, les présentes seront purement et simplement résolues selon les modalités définies à l’article « Résolution pour force majeure ». 

Pendant cette suspension, les Parties conviennent que les frais engendrés par la situation seront à la charge de la partie empêchée. 

 

ARTICLE 17. RESOLUTION DU CONTRAT 

17.1. Résolution pour inexécution d’une obligation suffisamment grave 

La Partie victime de la défaillance pourra, nonobstant la clause Résolution pour manquement d’une partie à ses obligations figurant ci-après, en cas d’inexécution suffisamment grave de l’une quelconque des obligations incombant à l’autre Partie, notifier par lettre recommandée avec demande d’avis de réception à la Partie Défaillante, la résolution fautive des présentes, quinze (15) jours après l’envoi d’une mise en demeure de s’exécuter restée infructueuse, et ce en application des dispositions de l’article 1224 du Code civil. 

17.2. Résolution pour force majeure 

La résolution de plein droit pour force majeure, ne pourra, nonobstant la clause résolution pour manquement d’une Partie à ses obligations figurant ci-après, avoir lieu que quinze (15) jours après la réception d’une mise en demeure notifiée par lettre recommandée avec demande d’avis de réception ou tout acte extrajudiciaire. 

Toutefois, cette mise en demeure devra mentionner l’intention d’appliquer la présente clause. 

17.3. Résolution pour manquement d’une partie à ses obligations 

En cas de non-respect par l’une ou l’autre des Parties à ses obligations issues des articles suivants : – Par l’Acheteur  – Par le Fournisseur  du présent contrat, celui-ci pourra être résolu au gré de la Partie lésée. 

Il est expressément entendu que cette résolution pour manquement d’une partie à ses obligations aura lieu de plein droit immédiatement après la réception d’une mise en demeure de s’exécuter, restée, en tout ou partie, sans effet. La mise en demeure pourra être notifiée par lettre recommandée avec demande d’avis de réception ou tout acte extrajudiciaire. 

Cette mise en demeure devra mentionner l’intention d’appliquer la présente clause. 

17.4. Dispositions communes aux cas de résolution 

Il est expressément convenu entre les Parties que le débiteur d’une obligation de payer aux termes des présentes CGV, sera valablement mis en demeure par la seule exigibilité de l’obligation, conformément aux dispositions de l’article 1344 du Code civil. 

Les prestations échangées entre les Parties depuis la conclusion du contrat et jusqu’à sa résiliation ayant trouvé leur utilité au fur et à mesure de l’exécution réciproque de celui-ci, elles ne donneront pas lieu à restitution pour la période antérieure à la dernière prestation n’ayant pas reçu sa contrepartie. 

En tout état de cause, la Partie lésée pourra demander en justice l’octroi de dommages et intérêts. 

 

ARTICLE 18. CLAUSES GENERALES 

18.1. Tolérance 

Il est formellement convenu que toute tolérance ou renonciation d’une des Parties, dans l’application de tout ou partie des engagements prévus au présent contrat, quelles que puissent en être la fréquence et la durée, ne saurait valoir modification du présent contrat, ni générer un droit quelconque. 

18.2. Intégralité 

Les présentes dispositions, en cela sont inclues les dispositions des Confirmations de Commande, constituent l’intégralité du contrat des Parties et remplacent en tous points les accords, lettres d’intention, courriers et propositions antérieures entre les elles, quelle qu’en soit la forme ou l’appellation et portant sur le même objet, à l’exception de ceux listés aux présentes. 

18.3. Divisibilité 

Si l’une quelconque des dispositions du contrat est annulée en tout ou partie, la validité des dispositions restantes du contrat n’en sera pas affectée. Dans ce cas, les Parties devront, si possible, remplacer cette disposition annulée par une disposition valable correspondant à l’esprit et à l’objet du contrat. 

18.4. Indépendance 

Les Parties déclarent expressément qu’elles sont et demeureront pendant toute la durée de leurs rapports des partenaires commerciaux et professionnels indépendants, assumant chacun les risques de sa propre exploitation. 

18.5. Porte-Fort 

L’Acheteur s’engage à faire respecter les présentes CGV par ses employé(s), collaborateur(s), associé(s), filiale(s) ou société(s) mère(s). 

 

ARTICLE 19. LITIGES 

En vue de trouver ensemble une solution à tout litige qui surviendrait dans l’exécution du présent contrat, les Parties conviennent de se réunir dans un délai de TRENTE (30) jours à compter de la réception d’une lettre recommandée avec demande d’avis de réception, notifiée par l’une des deux Parties, ou d’un courriel signé numériquement. 

Si au terme d’un nouveau délai de trente (30) jours, les Parties ne parvenaient pas à se mettre d’accord sur un compromis ou une solution, en cas de difficulté d’exécution des présentes et de leur suite, les Parties conviennent de recourir avant toute saisine des juridictions à une convention de procédure participative telle que régie par les articles 2062 à 2068 du Code civil. 

La procédure participative sera d’une durée maximum de six (6) mois, renouvelable une fois pour la même durée, les Parties s’engageant à œuvrer conjointement et de bonne foi à la résolution amiable de leur éventuel différend. 

Les Parties sont informées que l’absence de mise en œuvre de la procédure participative, prévue au présent paragraphe, rend irrecevable tout recours au juge pour qu’il statue sur le litige. 

EN CAS D’ECHEC DE LA PROCEDURE PARTICIPATIVE DECRITE CI-AVANT, TOUS LES LITIGES AUXQUELS LE PRESENT CONTRAT ET LES ACCORDS QUI EN DECOULENT POURRAIENT DONNER LIEU, CONCERNANT TANT LEUR VALIDITE, LEUR INTERPRETATION, LEUR EXECUTION, LEUR RESOLUTION, LEURS CONSEQUENCES ET LEURS SUITES SERONT SOUMIS AU TRIBUNAL DU SIEGE SOCIAL DU FOURNISSEUR AU JOUR DE L’ASSIGNATION. 

 

ARTICLE 20. DROIT APPLICABLE – LANGUE DU CONTRAT 

De convention expresse entre les Parties, les présentes CGV et les opérations d’achat et de vente qui en découlent sont régies par le droit français, à l’exclusion de tout autre. 

Elles sont rédigées en langue française. Dans le cas où elles seraient traduites en une ou plusieurs langues, seul le texte français ferait foi en cas de litige. 

 

ARTICLE 21. ACCEPTATION DE L’ACHETEUR 

Les présentes CGV ainsi que les tarifs et barèmes concernant les remises et ristournes ci-joints, sont expressément agréés et acceptés par l’Acheteur, qui déclare et reconnaît en avoir une parfaite connaissance, et renonce, de ce fait, à se prévaloir de tout document contradictoire et, notamment, ses propres conditions générales d’achat. 

conditions générales d’utilisation

Site Internet

Les présentes conditions générales d’utilisation (dites « CGU ») ont pour objet l’encadrement juridique des modalités de mise à disposition du site et des services par AZUR TECH CONCEPT et de définir les conditions d’accès et d’utilisation des services par « l’utilisateur ».

Article 1: Les Mentions Légales

L’édition du site smartear.fr est assurée par la société AZUR TECH CONCEPT au capital de 82 068,50 € immatriculée au RCS sous le numéro 805 372 216, dont le siège social est au 6, rue Soutrane SCB Sophia Antipolis 06560 Valbonne.

Numéro de téléphone : 0972117233

Adresse e-mail: contact@smartear.fr

Le Directeur de la publication est Monsieur Cédrik SENECHAL, Président.

Article 2 : Accès au site.

Le site smartear.fr permet à l’utilisateur un accès gratuit à ses pages. Le site est accessible gratuitement en tout lieu à tout utilisateur ayant un accès internet. Tous les frais supportés par l’utilisateur pour accéder au service sont à sa charge.

Article 3: Collecte des données

Le site assure à l’utilisateur une collecte et un traitement d’informations personnelles dans le respect de la vie privée conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. Le site est déclaré à la CNIL.

En vertu de la loi Informatique et Libertés, en date du 6 janvier 1978, l’utilisateur dispose d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition de ses données personnelles. L’utilisateur exerce ce droit.

Article 4: Propriété Intellectuelle

Les marques, logos, signes ainsi que tous les contenus du site font l’objet d’une protection par le Code de la propriété intellectuelle et plus particulièrement par le droit d’auteur. 

L’utilisateur doit solliciter l’autorisation préalable du site pour toute reproduction, publication, copie des différents contenus. Il s’engage à une utilisation des contenus du site dans un cadre strictement privé, toute utilisation à des fins commerciales et publicitaires est strictement interdite. 

Toute représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation expresse de l’exploitant du site internet constituerait une contrefaçon sanctionnée par l’article L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. 

Il est rappelé conformément à l’article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle que l’utilisateur qui reproduit, copie ou publie le contenu protégé doit citer l’auteur et sa source. 

Article 5: Responsabilité

Les sources des informations diffusées sur le site smartear.fr sont réputées fiables mais le site ne garantit pas qu’il soit exempt de défauts, d’erreurs ou d’omissions.

Les informations communiquées sont présentées à titre indicatif et général sans valeur contractuelle. Malgré des mises à jours régulières, le site smartear.fr ne peut être tenu responsable de la modification des dispositions administratives et juridiques survenant après la publication. De même, le site ne peut être tenu responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans ce site. 

Le site ne peut être tenu responsable d’éventuels virus qui pourraient infecter l’ordinateur ou tout matériel informatique de l’internaute, suite à une utilisation provenant de ce site. 

La responsable du site ne peut être engagée en cas de force majeure ou du fait prévisible et insurmontable d’un tiers.

Article 6 : Cookies

L’utilisateur est informé que lors de ses visites sur le site, un cookie peut s’installer automatiquement sur son logiciel de navigation. 

Les cookies sont des petits fichiers stockés temporairement sur le disque dur de l’utilisateur et qui sont nécessaires à l’utilisation du site. Les cookies ne contiennent pas d’information personnelle et ne peuvent pas être utilisés pour identifier quelqu’un. Un cookie contient un identifiant unique généré aléatoirement et donc anonyme. 

Certains cookies expirent à la fin de la visite de l’utilisateur, d’autres restent. L’information contenue dans les cookies est utilisée pour améliorer le site. 

L’utilisateur doit toutefois donner son consentement. L’utilisateur pourra désactiver ces cookies par l’intermédiaire des paramètres figurant au sein de son logiciel de navigation. 

Applications Mobiles

ARTICLE 1 – OBJET DES CONDITIONS GENERALES D’UTILISATION

Les présentes conditions générales d’utilisation (ci-après « CGU ») ont pour objet de définir les règles d’utilisation des applications mobiles « SmartEar Notifier, SmartEar Recorder, SmartEar Controller, G-Safe App et Rondier » (ci-après « les Applications ») éditée par la société AZUR TECH CONCEPT, société par action simplifiée au capital de 82 068,50 € immatriculée au RCS sous le numéro 805 372 216, dont le siège social est au 6, rue Soutrane SCB Sophia Antipolis 06560 Valbonne. Le directeur de la publication est Cédrik SENECHAL, Président.

En installant les Applications sur votre terminal et/ou en accédant aux Applications, vous acceptez sans réserve l’intégralité des présentes CGU et vous engagez à respecter les obligations à votre charge. Dans le cas où vous n’accepteriez pas les CGU ou auriez des réserves, merci de ne pas utiliser les Applications.

Les CGU expriment l’intégralité de l’accord entre vous et AZUR TECH CONCEPT applicable à votre utilisation des Applications. AZUR TECH CONCEPT se réserve le droit de modifier ces CGU en les mettant à jour à tout moment. La version des CGU qui est applicable entre vous et AZUR TECH CONCEPT est celle en vigueur au moment de votre connexion et de votre utilisation des Applications. Nous vous conseillons donc de consulter cette page régulièrement afin de prendre connaissance des CGU en vigueur lorsque vous utilisez les Applications.

ARTICLE 2 – OBJET ET FONCTIONNALITES DES APPLICATIONS

Les Applications SmartEar Notifier, Recorder et Controller vous permettent de :

Contrôler et personnaliser votre SmartEar; Enregistrer les sons; Recevoir des notifications.

Les Applications G-Safe App et Rondier vous permettent de:

Créer, coordonner et gérer des missions attribuées aux équipes; Transmettre des informations via des notifications push; Indiquer sa position grâce à la géolocalisation et géorepérage

Ces fonctionnalités peuvent être enrichies ou modifiées à tout moment par AZUR TECH CONCEPT sans que sa responsabilité ne puisse être engagée à ce titre.

ARTICLE 3 – ACCES A L’APPLICATION

Pour accéder aux Applications, vous devez posséder un terminal mobile et un accès au réseau Internet. Les Applications sont téléchargeables gratuitement depuis les plateformes « Apple Store » et « Google Play Store » sur les terminaux mobiles suivants : – téléphone mobile Iphone® d’Apple® disposant du système d’exploitation iOS sous iOS 10.0 minimum – téléphone mobile disposant du système d’exploitation Android® Lollipop (API 21) minimum. La version du logiciel des Applications peut être mise à jour de temps à autre pour ajouter de nouvelles fonctions et de nouveaux services.

ARTICLE 4 – LICENCE D’UTILISATION

AZUR TECH CONCEPT vous concède un droit personnel d’utilisation des Applications et de son contenu. Ce droit est accordé à titre non exclusif, révocable, non cessible, non transférable, mondial et gratuit et pour la seule utilisation des Applications, à l’exclusion de toute autre finalité. Il est strictement interdit d’accéder et/ou d’utiliser et/ou de tenter d’accéder ou d’utiliser les codes sources ou objets de ces Applications. Vous n’acquérez aucun droit de propriété intellectuelle sur ces Applications ou son contenu, ni aucun autre droit que ceux conférés par les présentes CGU.

ARTICLE 5 – PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

L’ensemble du contenu des Applications relève de la législation française, communautaire et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction et de représentation afférents aux Applications sont réservés par AZUR TECH CONCEPT, y compris toutes représentations graphiques, iconographiques et photographiques, ce quel que soit le territoire de protection et que ces droits aient fait l’objet d’un dépôt ou non.

La reproduction et/ou représentation de tout ou partie des Applications, quel que soit le support, en ce compris tous noms commerciaux, marques, logos, noms de domaine et autres signes distinctifs, est formellement interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par le code de la propriété intellectuelle. Les mots AZUR TECH CONCEPT et tous les logos sont des marques déposées par AZUR TECH CONCEPT.

ARTICLE 7 – DISPONIBILITE DE L’APPLICATION

Les Applications sont accessibles en ligne 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Toutefois, compte tenu de la complexité du réseau internet et de l’afflux, à certaines heures, des utilisateurs d’internet, AZUR TECH CONCEPT n’offre aucune garantie de continuité du service et ne pourra voir sa responsabilité engagée en cas d’impossibilité temporaire d’accéder en tout ou partie aux Applications. Aucun droit à indemnisation n’est accordé au titre du présent alinéa. AZUR TECH CONCEPT se réserve le droit de cesser, sans préavis, sans indemnité et à son entière discrétion, à titre définitif ou provisoire, de fournir tout ou partie du Service ou des fonctionnalités du Site.

ARTICLE 8 – LIMITATION DE RESPONSABILITE – ABSENCE DE GARANTIE

AZUR TECH CONCEPT s’engage à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires afin d’assurer au mieux l’accès aux Applications. Vous êtes seul responsable de votre identifiant. Vous vous engagez à les garder confidentiels et à ne pas les transmettre à des tiers. Si vous avez connaissance d’une utilisation non autorisée de votre compte, il vous appartient d’en informer immédiatement AZUR TECH CONCEPT. De manière générale, vous acceptez et reconnaissez que votre utilisation des Applications, y compris les informations que vous diffusez, est faite sous votre unique et entière responsabilité. En utilisant les Applications, vous vous engagez à ne pas agir de manière dommageable ou ayant pour effet de causer un préjudice à l’image, aux intérêts ou aux droits d’AZUR TECH CONCEPT, d’endommager ou de rendre inopérante l’Application.

AZUR TECH CONCEPT ne saurait être tenue pour responsable et ne saurait être tenue de vous indemniser du préjudice direct ou indirect qui résulterait de l’indisponibilité des Applications. AZUR TECH CONCEPT ne saurait à cet égard être tenue pour responsable de tout dommage résultant de la perte, de l’altération ou de toute utilisation frauduleuse de données, de la transmission accidentelle de virus ou autres éléments nuisibles, de l’attitude ou comportement d’un tiers. Elle n’encourt aucune responsabilité du fait (i) de l’impossibilité d’accéder aux Applications,(ii) d’un mauvais usage des Applications (iii) de la saturation du réseau internet, (iv) d’éventuels dysfonctionnements sur les terminaux mobiles utilisés par vous, (v) en cas de force majeure ou de fait indépendant de sa volonté.

ARTICLE 9 – NON RENONCIATION

Le fait pour l’une des parties de ne pas se prévaloir d’un manquement par l’autre partie à l’une quelconque des obligations visées dans les présentes CGU ne saurait être interprété pour l’avenir comme une renonciation à l’obligation en cause.

ARTICLE 10 – DROIT APPLICABLE -LITIGES

Les présentes CGU sont soumises au droit français. Tout litige concernant l’Application ou l’interprétation des présentes CGU sera soumis au tribunal compétent.

ARTICLE 11 – CONTACT

Vous pouvez adresser vos questions ou remarques relatives aux présentes CGU à AZUR TECH CONCEPT en écrivant à l’adresse suivante: contact@smartear.fr

 

CONTACT

6 rue Soutrane SCB Sophia Antipolis
06560 Valbonne, France

Tél : +33 (0)9 72 11 72 33

contact@smartear.fr

© 2020 Azur Tech Concept – SmartEar.   Mentions légales